On a testé… « Ghost Recon Wildlands », jeu de tir tiraillé

Par dans Actualité le 16 mars 2017 à 18 h 25 min

C’est l’un des plus vieux fantasmes de l’adepte de jeu vidéo : être lâché dans un monde crédible, sans limite ni contrainte. Une simulation de « vraie vie », où tout serait possible, mais débarrassée de la peur du game over définitif. Ce fantasme a pris la forme, ces dernières années, du monde ouvert : un terrain de jeu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *