Annika von Hausswolff, des dents, des ruines, l’obsolescence

Par dans Art le 15 février 2017 à 6 h 27 min

Annika von Hausswolff, An Oral Story of Economic Structures, 2012 Il arrive que, démuni, on en soit réduit à vendre ses dents en or dans des boutiques spécialisées qui fleurissent dans les villes en crise ou sur eBay; il arrive que, incapable d’en assurer les coûts de maintenance, on laisse s’effondrer sa maison et on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *